⟵ Retour

♀️ COMMUNIQUÉ - Égalité des genres dans les politiques publiques : il est temps de passer des paroles aux actes !

Irène Tolleret, députée européenne et rapporteure sur le rapport annuel 2020 sur le gendermainstreaming au Parlement européen, a pris note du rapport du 26 mai 2021 de la Cour des comptes européenne, qui analyse la prise en compte de la dimension de genre dans les principaux programmes financés par le budget européen (2014-2020 et 2021-2027) ainsi que dans l’instrument pour la relance européenne, Next Generation EU. 

L’objectif du gendermainstreaming, ou de l’intégration de la dimension de genre en français, est de favoriser l’égalité des genres dans tous les domaines des politiques publiques, dès leur élaboration et jusqu’à leur mise en œuvre. 

La Cour des comptes européenne conclut que la Commission européenne a multiplié les engagements en faveur de l’intégration de la dimension de genre dans ses politiques, sans que ces engagements ne soient véritablement concrétisés. « L’égalité des genres est devenu un objet de discussion récurrent dans les médias et en politique : presque tout le monde, à l’exception de la droite conservatrice et de l’extrême droite, est d’accord pour dire qu’il est primordial d’atteindre l’égalité entre les hommes et les femmes. Mais quand on discute des moyens pour y arriver, il n’y a plus personne, et notamment lorsque l’on décide de l’allocation des budgets. » déplore Irène Tolleret. 

Dans son rapport, la Cour des comptes européenne regrette que la Commission ne fasse pas davantage usage d’objectifs et d’indicateurs genrés. Un constat partagé par Irène Tolleret « Dès mon arrivée au Parlement européen, j’ai posé une question basique : est-ce ques les étudiants qui bénéficient d’une bourse Erasmus sont autant de filles que de garçons ? La réponse était : « on ne sait pas, on ne s’est jamais posé la question ». Et pourtant, les données sont disponibles ! » Utiliser des indicateurs qui prennent en compte la dimension de genre permettrait de mesurer l’écart en matière d’égalité hommes femmes et par conséquent d’inciter les États membres à corriger le tir en mettant en place des politiques paritaires.

Alors que la crise de Covid-19 a exacerbé les inégalités de genre, le Parlement européen s’est mobilisé pour inciter la Commission européenne à intégrer une dimension de genre dans l’outil de relance européen, Next Generation EU. Toutefois, la Cour des comptes européenne estime que l’engagement de la Commission européenne à tenir compte de la dimension de genre dans la relance européenne ne sera pas suffisant. En effet, en l’absence d’objectifs contraignants, les États membres sont seulement tenus de présenter comment leurs plans nationaux de relance contribueront à l’égalité entre les hommes et les femmes. 

Un manque à gagner selon Irène Tolleret : « La participation tardive des femmes à l’emploi et à l’entrepreunariat coûte au monde 15% de son PIB. En d’autres termes, l’égalité entre les femmes et les hommes serait un véritable levier de croissance économique. Nous n’avons rien à perdre et tout à gagner. »  

Pour lire le rapport de la Cour des comptes européenne : https://www.eca.europa.eu/Lists/ECADocuments/SR21_10/SR_Gender_mainstreaming_EN.pdf 

Contact presse : 

Caterina Avanza

[email protected] 

+33667625480 


TRIBUNE - Non, Mila, on ne doit pas consentir à la mort quand on a 18 ans ! (Le Point)
LETTRE OUVERTE. À l'initiative de Tatiana F.Salomon du mouvement #JamaisSansElles, des personnalités s'engagent pour la jeune femme menacée par les islamistes.
Chère Mila,
Un ouf de soulagement pour les vins et spiritueux français après l’accord UE/Etats-Unis (Euractiv)
Soulagés à court terme mais pas rassurés au-delà : les producteurs de vins et spiritueux français ont salué mardi la suspension pour cinq ans des droits de douane punitifs que Washington et Bruxelles s’infligeaient mu...
LES VINS ET SPIRITUEUX FRANÇAIS SOULAGÉS APRÈS L'ACCORD UE/ETATS-UNIS (BFM BUSINESS)
La suspension pour cinq ans des droits de douane punitifs que Washington et Bruxelles s'infligeaient mutuellement dans le cadre de leurs différends commerciaux sur l'aéronautique est saluée par le secteur.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK