âźµ Retour

🍇 COMMUNIQUÉ - Irène Tolleret soutient des mesures pour faciliter le commerce avec le Royaume-Uni

Irène Tolleret, co-prĂ©sidente de l’intergroupe Vins, Spiritueux et Produits alimentaires de qualitĂ© du Parlement europĂ©en, soutient des mesures visant Ă  limiter les consĂ©quences du Brexit sur le commerce du vin vers le Royaume-Uni. 

Une réunion de l’intergroupe Vins, Spiritueux et Produits alimentaires de qualité du Parlement européen a été co-organisée et animée par l’eurodéputée Irène Tolleret vendredi 26 février 2021, soit près de deux mois après la fin de la période de transition faisant suite à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Cette rĂ©union, rassemblant les eurodĂ©putĂ©s membres de l’intergroupe du Parlement europĂ©en, des reprĂ©sentants nationaux (europĂ©ens et britanniques) des filières concernĂ©es et des reprĂ©sentants de la Commission europĂ©enne, a eu pour objectif d’évaluer les premières consĂ©quences du Brexit sur le commerce du vin, des spiritueux et des produits alimentaires. 

L’ensemble des participants a saluĂ© le travail de la Commission europĂ©enne dans la conclusion de l’accord de commerce et de coopĂ©ration entre le Royaume-Uni et l’Union europĂ©enne ou Trade and Cooperation Agreement (TCA). L’intĂ©gration d’une annexe dĂ©diĂ©e au commerce du vin dans cet accord a Ă©tĂ© particulièrement bien accueillie par les participants. Les reprĂ©sentants des filières ont toutefois fait part de certaines difficultĂ©s rencontrĂ©es dans le cadre de l’application de cet accord.   

L’enjeu de la certification auprès des douanes a Ă©tĂ© particulièrement discutĂ©. ConformĂ©ment au TCA, il sera demandĂ© aux exportateurs de vin de l’Union europĂ©enne vers le Royaume-Uni de fournir une auto-certification aux douanes Ă  partir du 1er juillet 2021. Cette certification est aujourd’hui prĂ©vue dans une version papier, ce qui reprĂ©senterait un coĂ»t administratif et logistique important, ainsi qu’un ralentissement des flux d’exportations, notamment pour les petites et moyennes entreprises. 

Dans ce cadre, l’ensemble des participants a appelĂ© Ă  l’introduction le plus tĂ´t possible du certificat Ă©lectronique prĂ©vu dans l’accord. Irène Tolleret et les autres dĂ©putĂ©s europĂ©ens membres de l’intergroupe, ainsi que d’autres dĂ©putĂ©s siĂ©geant au Parlement europĂ©en, adresseront officiellement Ă  la Commission europĂ©enne une demande pour la nĂ©gociation avec le Royaume-Uni d’un moratoire sur les certificats douaniers jusqu’à l’introduction d’une forme Ă©lectronique. Le courrier qui sera envoyĂ© Ă  la Commission europĂ©enne mettra aussi l’accent sur la nĂ©cessitĂ© de dĂ©ployer une coopĂ©ration Ă©troite avec le Royaume-Uni afin de rĂ©soudre tous les problèmes qui pourraient surgir suite au Brexit. 

Irène Tolleret a ainsi dĂ©clarĂ© « Ce n’est pas aux PME europĂ©ennes de payer pour une dĂ©cison qu’ils n’ont pas voulue. Le Brexit a Ă©tĂ© une dĂ©cision du peuple britannique. Le gouvernement britannique ne s’est pas prĂ©parĂ© Ă  la gestion des flux commerciaux. Il est  nĂ©cessaire de mettre en place un moratoire le temps que le formulaire digital soit disponible. Â» 

Irène Tolleret a ainsi soutenu les demandes formulĂ©es par les opĂ©rateurs et Ă©galement dĂ©fendues par les eurodĂ©putĂ©s membres de l’Intergroupe, notamment l’italien Paolo De Castro, le co-prĂ©sident de l’Intergroupe, l’espagnol Juan Ignacio Zoido et la vice-prĂ©sidente de l’Intergroupe, l’italienne Pina Picierno. 

La Commission europĂ©enne a insistĂ© sur le fait que l’accord de commerce et de coopĂ©ration entre le Royaume-Uni et l’Union europĂ©enne ne saurait pas reproduire l’adhĂ©sion du Royaume-Uni Ă  l’Union europĂ©enne. Elle a ainsi soulignĂ© l’importance d’une distinction entre les difficultĂ©s liĂ©es Ă  l’application de l’accord et les consĂ©quences Ă©videntes du retrait du Royaume-Uni de l’Union europĂ©enne. 

Compte tenu de l’histoire et de la taille des Ă©changes entre le Royaume-Uni et l’Union EuropĂ©enne, les participants se sont engagĂ©s Ă  suivre dans la durĂ©e les consĂ©quences du Brexit sur le commerce du vin, des spiritueux et des produits alimentaires de qualitĂ© avec l’objectif de rĂ©aliser au moins une rĂ©union de l’intergroupe par an consacrĂ© au suivi du TCA.  . 


Communiqué de presse - La Commission européenne étudie la conformité de la décision russe sur le Champagne avec les normes du Commerce international
La Commission europĂ©enne Ă©tudie la « conformitĂ© Â» de la rĂ©cente dĂ©cision de la Russie sur le « Champagne Â» avec les normes de l’Organisation Mondiale du Commerce, selon l’annonce faite aujourd’hui ...
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour la mesure d'audience (données personnelles).
OK